Menu
[Test] Tomb Raider (360)

[Test] Tomb Raider (360)

TombRaider.jpg

 

Ah Lara Croft, j'ai longuement attendu son retour, il faut dire que je suis un grand fan de la licence Tomb Raidet, et je me souviens qu'à l'âge de 6/7 ans, j'avais réussi à finir le premier opus sorti sur PSOne à cette époque, bien entendu j'étais aidé par mon père, ouais il me laissé jouer à des jeux "violent", et pourtant je ne suis pas devenu un psychopathe. Bref passons, et quand en 2011, j'avais appris, comme vous tous son reboot, orchestré par Crystal Dynamics en plus de ça, il est rapidement devenu l'un de jeux que j'attendais le plus. Rapellez vous, ma petite liste de l'E3 2012 ! Si vous ne le savez pas encore, Tomb Raider c'est transformé petit à petit, en une sorte d'Uncharted, au vu de gameplay proposé, mais parlons un peu de l'histoire de ce nouveau Tomb Raider. Fraîchement diplômée en archéologie, Lara, à peine 21 ans, part avec une bande de chercheurs à l'aventure, au large des cotes Japonaises à la recherche de l'île du Yamatai, et de la reine soleil, Himeko à bord de l'Endurance, mais finalement, ce bateau ne porte pas si bien son nom, l'équipage se retrouve en pleins milieux du triangle du Dragon, du coup le Bateau un peu secoué par les vagues de 15M de haut s'échoue sur les rochers de l'île, et Lara, et toute sa bande se retrouvent piégés sur cette île, qui parait déserte au premiers abords, mais qui ne l'est pas vraiment au final, car l'île est gouvernée par un dangereux illuminé, Matias, à la tête d'une bande de brutes adeptes des sacrifices humains, les Solaris. .    

http://image.jeuxvideo.com/images/x3/t/o/tomb-raider-xbox-360-1361804164-087.jpg

Oubliez donc l'ancienne Lara capable de tuer des T-Rex avec comme armes, deux pistolet. Reboot oblige, Crystal Dynamics essaye ici, de nous offrir une sorte de "Tomb Raider Origins", pour nous faire comprendre comment est née la légendaire aventurière et nous conter ses débuts, parlons en de ces débuts, et bien il n'étaient pas de tout repos, la pauvre Lara en voit de toutes les couleurs, à peine sortie des eaux déchaînées de l'océan, elle se fait enlevé et se retrouve pendue, la tête en bas, dans une grotte remplie de cadavres. Elle n'a pas l'habitude de ce genres de situation, on la sent fragile, apeurée, effrayée, néanmoins, elle parvient à se détaché du plafond de la grotte mais tombe directement sur un pic en métal, et ce n'est que le début de sa souffrance sur cette île hostile. Pour pouvoir relancé la licence Tomb Raider, il fallait changer quelques aspects des précédents jeux, ou tout simplement changer carrément le gameplay, pour transformer "Tomb Raider", d'un jeu de platre-forme/réflexion/exploration à un jeu d'action à la Uncharted, certes, on escalade encore des  montagnes entières et autres bâtisses à l'aide d'un piolet cette fois, mais on retrouve aussi et surtout beaucoup de phases de gunfight, qui sont très bien fait au passage. Bien sur il n'y pas que ça dans le jeu, les développeurs ont aussi rajouter quelques QTE assez bien placés pour dynamiser le jeu, et offrir quelques moments hollywoodiens, tiens je me demande si Micheal Bay ne serais pas passé par là.

http://image.jeuxvideo.com/images/x3/t/o/tomb-raider-xbox-360-1361804164-093.jpg

Pour ce qui est de la jouabilité, l'héroïne se laisse maîtrisé (sans mauvais jeu de mots) avec un grande facilité, ses mouvements sont très fluides et ça permet d'effectuer des sauts très précis, pour éviter les chutes mortelles, ça aide. Mais ses mouvement prennent tout leur sens lors des gunfights ou il faudra souvent esquiver les tires ennemis, et les coups au corps à corps, car certains salopards n'hésitent pas à s'approcher de vous, d'autant qu'ils sont increvables ces malades, pam pam pam, trois balles dans le ventre et il continue de courir le mec, mention spécial au poids-lourd rencontré sur l'épave, qui peut vous tuer à mains nues, sur ce point là, on peut  dire que l'IA s'en sort plutôt bien, les ennemis bougent, couvrent leurs camardes pendant qu'ils rechargeant, vous balancent des explosives dans la gueule, et ils ne se contentent pas d'attendre bêtement leur mort. Fort heureusement, on a à disposition un arsenal plutôt bien garnie, on commence avec un arc en piteux état, et en finie avec un AK-47 et un fusil à pompe, bien sur il faudra les amélioré, en récupérant des matériaux sur les ennemis morts ou dans des boites un peu partout sur l'île, il faudra aussi booster capacités de Lara, pour se faire, il faudra chasser des animaux, tuez des ennemies avec classe, partir à la cueillettes aux champignons et autres végétaux, mais surtout trouvez des trésors et différentes reliques, et qui vous feront gagner de l'expérience et élèveront votre niveau, il sera par la suite possible d'upgrader les compétences de Lara, et d'en apprendre d'autres. Ils sont divisées en 3 parties, Survie, Chasse et Castagne, chacune de ses compétences faciliterons la tache de Lara, et éveillerons son Instinct, et en parlons d'instinct, la jeune archéologue possède une sorte de vision d'aigle (Assassin's Creed) qui lui permet de distinguer les objets importants et l'emplacement des ennemies, mais n'espérez par voir à travers les murs, malgré que ce petit ajout facilite l'avancée  sur l'île, semie-ouverte dirons nous, oui parce que une fois que vous aurez ratez quelques chose, il vous sera presque impossible de faire marche arrière, c'est vraiment dommage, parce que ça aurait fait un bel open-world, une ile Nipponne perdue au milieux de nulle part avait mieux à offrir qu'un petit village, quelques bunkers datant de la seconde guerre mondiale et deux ou trois petits temples Japonais ! Même la forêt, que je croyais immense au début, n'est pas très grande, elle sert juste à cacher quelques objets à récupérer et quelques tombeaux à explorer, comme le reste de la carte d'ailleurs, et c'est vraiment dommage car ça étouffe un peu l'aventure, mais soulignons quand-même la présence d'une direction artistique au top, car oui,  il y a des vues à couper le souffle et des décors assez bien mis en place et qui grouillent de détails, le tout est orchestré par un rendu graphique magnifique, j'avoue le jeu est beau, sans donner une vraie claque dans la gueule, la réalisation est parfaitement maîtrisée, et le rendu globale est assez plaisant, surtout la nouvelle Lara, plus belle que jamais, honnêtement je n'ai jamais trouver Lara Croft aussi sublime que cette fois ci, et ce même blessée ! 

Le jeu en lui même, se focalise surtout sur la transformation d'une Lara peureuse, en une aventurière aguerrie capable de faire tomber un groupe de criminels a elle seule, pour ce faire les développeur ont misé sur le coté survival, et ont un peu oublié ce qui faisait le charme de Tomb Raider, ses casse têtes de malades, il y en a quelques un dans les tombeaux cachés, mais rien de bien difficile, le plus vicieux d'entre eux m'a pris 6/7 minutes, là aussi c'est vraiment dommage, car encore une fois l'île avait mieux à nous offrir. La transformation de Lara en elle même, se fait plutôt rapidement, alors que je m'attendais à quelque chose de plus construit et plus psychologique, il suffit a peine qu'elle tue un homme pour la première fois qu'elle devienne une véritable petite machine de guerre, elle même s'en étonne, "c'est si facile de tuer", mais bon la pauvre fille s'en prend pleins la gueule du début à la fin, et ses cris en sont la preuve.       

http://image.jeuxvideo.com/images/x3/t/o/tomb-raider-xbox-360-1307391369-018.jpg

 

Ne nous voilons pas la face, ce Tomb Raider est vraiment excellent, avec un gameplay simple et efficace, et une histoire assez bien foutue, possédant aussi une durée de vie respectable comparé a ce qu'on a droit de la part des jeux actuels, il y a aussi du contenu multijoueur, assez classique mais plutôt sympathique.

Certes on aurait pu avoir beaucoup mieux, au vu de ce que pouvait nous offrir cette île, mais je pense qu'on aura des suites beaucoup mieux abouties, "A survivor is born", et elle reviendra, croyez moi !