Menu
[Test] FIFA 15

[Test] FIFA 15

[Test] FIFA 15

Si vous me suivez sur Twitter, vous savez donc que je suis passionné de football, et donc que je ne peux m'empêcher de sauter sur chaque nouvelle version de FIFA, qui, depuis quelques années maintenant, reste LA simulation de foot par excellence. L’année passée et avec l’apparition des nouvelles consoles, le titre de EA Sport avait fait un énorme bond à tout les niveaux, réussira-t-il à faire mieux cette année ?  

 

J’ai pris tout mon temps pour écrire ce test, d’abord parce que j’avais la flemme, mais surtout pour bien assimiler toutes les nouveautés du gameplay, après quelques (beaucoup) semaines passées sur les terrains de FIFA, je pense avoir suffisamment de temps de jeu dans les jambes (doigts) pour pondre un article correct !

 

 

 

Cette année le gros changement noté est bien entendu la prise en main. Les joueurs ont enfin un poids, je m’explique : Dans les versions précédentes, il était facile de prendre à revers toute l’équipe adverse avec n’importe quel joueur, il suffisait de prendre la balle, de lancer un sprint à 100Km/h et de mettre un boulet de canon dans la lucarne sans problème, alors certes il encore  - presque - possible de le faire cette année, avec un Messi, un Ronaldo ou un Neymar, sauf que les caractéristiques des joueurs font la différence, les joueurs doués techniquement auront un meilleur contrôle de balle donc, ces contrôles de balles, sont encore bien plus réalistes, et beaucoup plus spontanés, bien qu’au début il sera un peu difficile de dompter le cuir, mais avec un peu d'entraînement vous pourrez effacer les joueurs adverses avec des petits dribbles bien placés, les stats des joueurs font encore une fois la différence, il sera plus facile par exemple de mettre un petit pont avec Gotze, Sanchez ou Iniesta qu’avec Brandao... (je ne sais même pas s'il est présent cette année) mais , comme toujours il a y a un petit mais, les contrôles sont parfois un peu trop approximatifs, ce qui fait que l’on se retrouve souvent à courir derrière des balles perdues bêtement. Appels, contre appel, débordement… là aussi il n’y a aucun problème, les joueurs se déplacent beaucoup plus “naturellement”, ce qui donne place à des matchs passionnants ou rien n’est joué jusqu’à la derrière minute. Coté défense, les joueurs sont cette année, bien mieux positionnés et défendent plutôt bien, mais ici aussi il y a beaucoup d'approximation, on affronte donc parfois des murs infranchissables, et d’autre fois, on aura affaire à des plots, passifs qui ne réagissent que tardivement. Le physique de balle quand à lui a été totalement revu, les tirs sont plus lourds, les centres plus flottants, les passes plus fluides, il faudra bien dosé vos balles pour faire circuler le ballon, mais surtout pour réussir à carder les tirs.

 

 

 

 

 

Techniquement c’est propre, le moteur graphique tient la route, il y a beaucoup plus de joueurs modélisés sur ce titre, de nouveaux petits détails, comme les traces laissées sur le gazon aprés un tacle, les taches laissées par ce meme gazon sur mailots et les shorts... mais aussi les stades qui sont tout simplement somptueux, mention spéciale aux stades de la Premier League anglaise, ou l’ensemble des antres des équipes ont été recréées, pour nous offrir une ambiance unique, EA ont mémé utilisé les vrais chants des supporters pour créer un atmosphère proche du réelle. Une autre nouveauté cette année, pour donné encore plus de vie aux matchs, l’émotion ; vos coéquipiers réagirons différemment à vos actions, par exemple si vous êtes en train de gagner 2-0 et que vous ratez un but tout fait, vos coéquipiers viendrons pour décourager, si c’est le contraire, ils viendrons râler auprès de vous, autre exemple, si vous marquer un but précieux, le banc de touche explosera de joie et vous verrez les remplacent sauter partout sur la main courante comme des petits fous. Beaucoup de petits détails qui rendent donc l'expérience beaucoup plus intéressante et plus chaleureuse donc. Mais on pourra noter aussi quelques bugs de collisions toujours présents, et ce depuis l’intégration du moteur physique des contacts.

Parlons un peu des gardiens, alors bon, là aussi ils laissent place à beaucoup trop d’approximation, soit ils sortent des arrêts de fous à la Neuer, soit ils se prennent des buts gags, dans le premiers cas, ils réagissent comme un vrai gardien de but, avec des mouvements réalistes, ils ont toujours le geste juste, mais dans le second, ils restent plantés devant leur cage à admirer le ballon finir au fond des filets.

 

 


 

Pour le contenu, c’est du classique, le mode FUT est toujours aussi bon, avec la possibilité de se faire prêté un joueur pour le tester avant d’acheter, le mode carrière que j'apprécie beaucoup a été amélioré coté recrutement avec de nouveaux outils de recherche. Saison en ligne, arène… ce FIFA reste sur des bases solides, tout en essayant de les améliorer. De nouveaux menus pour encore plus d'ergonomie, surtout pendant les phases de jeu ou le changement de joueurs ou de tactiques se font beaucoup plus rapidement, c’est sobre, classe et propre de ce coté là, la playlist est toujours aussi excellente et offre des morceaux agréables à l’écoute.


 

Un FIFA 15 donc qui reste sur ses précédents acquis tout en tentant de les améliorer et d’introduire quelques nouveautés et des petits détails qui font plaisir à voir, reste seulement ce problème l'approximation du gameplay, qui ne rend certainement pas le ce FIFA mauvais, mais qui dérange un peu à la longue, mais soyons clairs, cette nouvelle version reste pour le moment la meilleure simulation de foot jamais sortie (Ps : Test écrit avant la sortie de PES 2015), bien que riche en contenu et en émotions, il lui manque ce petit quelque chose, cette touche de “folie” qui aurait pu tout changer.