Menu
[Preview] The Knick

[Preview] The Knick

[Preview] The Knick

 

Article écrit après la diffusion de l'épisode pilot, l'article sera mis à jour à la fin de la saison (ou pas).

 

Difficile de se retrouver au milieu de toutes les nouvelles séries diffusées actuellement sur les chaines américaines, heureusement pour vous votre fidèle serviteur est là pour tester les nouveautés pour vous faire gagner du temps et ne garder que les meilleures productions.

 

Alors bon, aujourd’hui je vais vous parler de The Knick, une toute nouvelle série qui a fait ses grands débuts le 08 Aout dernier sur Cinemax. L’histoire prend place en 1900, à une époque ou le taux de mortalité est élevé, et ou l’espérance de vie d’un homme ne dépasse pas les 50 ans. Mais à New york, le personnel d’un hôpital essaye de repousser les limites de la médecine avec de nouvelles techniques et de nouveaux outils.

Je ne retiens de Cinemax que Banshee une série qu’elle est bien, avec du gore, des gros bras et de l’intensité, j’ai donc lancé le pilot de The Knick sans grande conviction, le nom de Clive Owen n’y est pour rien puisque je ne connais pas vraiment le monsieur, mais alors bon sang j’ai été surpris par la qualité globale de ce premier épisode, c’est beau, c’est bien fichue, il y a une réelle ambiance, la tension est palpable lors des interventions chirurgicales, c’est gore à certains moments et la musique est absolument géniale avec des touches électro/transe qui sont contradictoires avec l’époque ou se déroulent les événements, mais qui bizarrement ajoutent un certain charme aux scènes. 

 

 

Les personnages sont vraiment intéressent, assez charismatiques et tous différents les un des autres, mention spéciale au Dr. John W. Thackery (le personnage de Clive Owen) cynique, intrigant, et accro à la cocaine, mais pourtant si intéressent, puisque il a l’air d’avoir un lourd passée, mais il semble être aussi l’un des pionniers de la médecine moderne. Suivre donc le quotidien de cette équipe au sein de l’hôpital au XIXème siècle s’avère être une expérience passionnante, surtout que les événements sont bien amenés et sans prises de tête, même si l’histoire est plutôt basique, mais parfaitement maitrisée au niveau de la narration. En plus de l'aspect médicale de l'époque, la série traite aussi le thème du racisme affiché à l'époque par la communauté des "blancs" envers celle des "noires", on y voit la vie que mennaient ces personnes"différentes", persécutés, rabaissés, détestésla série ne se prive de rien pour dénoncer le traiment affligé à ces pauvres personnes, qui avaient un quotidient assez rude qui devaient se battre tous les jours pour survivre, un jeune chirurgien nouvellement débarqué d'europe, lui aussi de couleur "chocolat" va vite comprendre que New York, n'est pas préte à l'accueillir à bras ouverts, il qu'il devra lui aussi faire ses preuves aux cotés du Dr. Thackery.

 

 

En bref, un pilot plutôt passionnant, maitrisé de bout en bout, techniquement soigné avec une belle photographie, de bon décors et une ambiance prenante, et narrativement bien mené, avec une belle brochette de personnages qu’on apprendra à connaitre tout au long de la saison, en tous les cas The Knick démarre bien, reste à voir ce que sa va donner sur une longue durée.