Menu
[Critique] Nos Pires Voisins

[Critique] Nos Pires Voisins

[Critique] Nos Pires Voisins

Vous voulez de l’humour gras, trash, pipi-caca ? Ne cherchez plus, cette comédie est faite pour vous. Dans la lignée des productions ignées Apatow.  Nos Pires Voisins nous conte l’histoire de Mac et Kelly, deux jeunes parents qui découvrent la vie des adultes, et toutes les responsabilités qui viennent avec la naissance d’un bébé, du jour au lendemain une fraternité étudiante s’installe dans leur voisinage, ce qui signifie soirées arrosées, drogues, champi, herbes et tout pleins d’autres joyeux trucs capable de vous déconnecter de ce monde. Le couple voit en occasion, l’opportunité de prouver qu’ils sont encore assez jeunes pour s’adonner à toutes sortes de bêtises, mais aussi de changer un peu leur train train quotidien, sauf que les choses ne se passent pas très bien, et une rivalité s’installe entre les parents et Teddy , le chef de la fraternité…

 

 

Soyons clairs rien d’original dans cette petite histoire, cette « rivalité » ne prend place que pour servir de contexte à un enchainement de gags plus au moins réussis, grâce à la présence de Seth Rogen qui signe là, peut être son meilleur film, derrière ses aires de gros geek. Durant cette guerre des voisins, on assiste au traditionnel humour lourd dingue que possède chaque comédie américaine digne de ce nom, ce qui donne place a des situations assez drôles, en introduisant des personnages complètements barges et idiots sur les bords qui ne se privent de rien, attendez vous donc à une tonne de blagues "en dessous de la ceinture", et l’une des subtilités du film, c’est qu’il assume carrément cet humour gras du début à la fin, et on le remarque dés les premières minutes du film, il parait que les ricains sont assez fans de ce genre là, ça explique un peu le succès qu’il connait aux US, alors qu’il marche moins bien dans l'Hexagone.

 

 

Je parlais, quelques lignes plus haut des personnages, certains d’entre eux sont carrément anecdotiques voir inexistants, mais la bonne surprise concerne Teddy, sans doute le personnage le plus travaillé dans le film, interprété par le le bg de servic, Zac Efron aux premiers abords assez charmant, élégant, bien élevé, gentil avec les vieilles dames… mais il cache en réalité sa véritable personnalité, car il est prêt à tout pour défendre sa fraternité, il le prouve à maintes reprises en tendant des pièges à Mac et Kelly, mais on remarque qu’il éprouve un peu d’empathie vis-à-vis d’eux, en observant Mac, il pense à son futur, car un jour ou l’autre il devra prendre « son » rôle de père de famille. A ses cotés on retrouve l'autre bg, en la personne de Dave Franco, lui aussi assez attaché a ses "frères" mais qui est beaucoup plus sérieux dans sa vie, bref un personnage assez stéréotypé qui méritait peut-être une plus grande implication dans l'histoire.une plus grande implication dans l'histoire.

On se retrouve donc au final avec une petite comédie estivale qui assume ses blagues de mauvais gouts, ni trop bonne ni trop mauvaise, sans réelles surprise mais assez divertissante pour vous faire passez un bon moment.